Chirurgie
Nymphoplastie, diminution des petites lèvres

Nymphoplastie, diminution des petites lèvres

NYMPHOPLASTIE Première mondiale en chirurgie intime des petites lèvres

L’hypertrophie des petites lèvres n’est plus une fatalité grâce à la technique du Dr SMARRITO.

Le Docteur SMARRITO a présenté au congrès mondial de la SOFCEP la technique de Nymphoplastie lambda laser, avec plus de 231 cas opérés ce qui le place parmi les chirurgiens les plus expérimentés sur le sujet au niveau mondial. La technique présentée apporte un taux de satisfaction de 100 % aux patientes, une disparition des signes cliniques et une diminution du risque de désunion à moins de 5%. Nous déconseillons à l’heure actuelle la technique longitudinale.

Nymphoplastie : à qui s’adresser ?

Il est normal de s’adresser à un chirurgien plasticien habitué à ce type d’intervention pour réaliser cette intervention. En effet, lors de la nymphoplastie, des procédures de chirurgie plastique sont fréquemment utilisées (lambeaux, plastie, suture en deux plans).

Nymphoplastie, hypertrophie des petites lèvres du sexe féminin : Une pathologie peu connue et pourtant…

Si l’aspect esthétique est important, de nombreuses patientes sollicitent le chirurgien pour une nymphoplastie en raison de douleurs lors des rapports (dyspareunies), des difficultés pour s’habiller (port de sous-vêtements, string) et de gênes lors de la pratique du sport.

Il existe 4 techniques principales pour réaliser une nymphoplastie :

  • La technique longitudinale (première technique décrite)
  • La technique du triangle inférieur
  • La technique des 2 triangles, que je ne pratique pas car la vascularisation est précaire
  • La technique en lambda développée par le docteur SMARRITO. Le docteur SMARRITO vous conseillera la technique de nymphoplastie la plus adaptée à votre cas.
Technique de chirurgie intime

Réglage de la résection en chirurgie intime (technique en lamba)

Les suites de la nymphoplastie

La nymphoplastie, chirurgie des petites lèvres est une opération simple de chirurgie réparatrice. Elle comporte peu de complications, à condition de respecter les règles d’hygiène élémentaires. Les suites de la nymphoplastie sont peu douloureuses, même si la marche est génante les premiers jours.

Il est préférable de porter des vêtements légers et des dessous en coton. La jupe est préférable au pantalon les premiers jours.

Les points de sutures se résorbent, il n’y a donc pas de fils à retirer.

Les douleurs diminuent à partir du 10ème jour après la nymphoplastie.

Les rapports sexuels sont possibles après diminution des douleurs et entièrement possibles après un mois et demi.

Il faut bien sécher (avec un sèche-cheveux) après la douche quotidienne pour éviter une macération et après chaque passage aux toilettes.

Il est à noter que compte-tenu de la localisation de la plaie, les points peuvent lâcher sans conséquence grave mais cela peut retarder la cicatrisation.